Élections municipales 2017 (Granby)

17 octobre 2017

Si vous êtes élu, qu’est-ce que vous vous engagez à faire pour les entrepreneurs de Granby au courant de votre mandat?

Pascal Bonin, maire sortant et candidat à la mairie de Granby

Premièrement, permettez-moi de vous offrir mes salutations les plus sincères et de vous remercier de prendre le temps de vous informer de mes engagements 2017-2021 en matière d’entrepreneuriat.

 

Le monde des affaires ou le modèle d’affaires est en pleine mutation. Le commerce électronique, la mondialisation des marchés et les grandes surfaces ne sont que des exemples de nouveaux défis auxquels nos entrepreneurs doivent faire face. La diversité des entreprises tant par leurs champs d’activités que par leurs grosseurs fait en sorte qu’un plan unique n’est certainement pas souhaitable. Par conséquent, des stratégies multiples sont à favoriser pour améliorer les chances de réussite.

 

Mon leadership et mes compétences seront certainement un atout majeur pour le prochain mandat. Le projet du centre-ville doit être porté par une mairie forte et soutenue de son milieu. La chambre de commerce ainsi que plusieurs gens d’affaires ont participé activement au comité centre-ville durant les derniers mois. Nous sommes à l’étape de l’étude de marché et les résultats seront disponibles très bientôt pour nous permettre une orientation finale, afin de nous orienter vers les mandats de plans et devis. Depuis le début, une préoccupation très importante est axée sur les commerçants.

 

Lors de ma campagne, j’annoncerai une initiative importante, pour nous permettre d’atteindre un meilleur taux d’occupation des locaux commerciaux au centre-ville pour faciliter la réalité des commerçants lors de la période des travaux.

 

Nous allons également travailler le secteur du PPU St-Jude qui semble promis à un très bel avenir, ainsi que d’autres secteurs en fortes demandes. Granby tourisme et région, amorce également un sérieux virage commercial ce qui avouons-le n’est pas trop tôt !

 

Entrepreneuriat de la Haute-Yamaska que j’ai créé à la dissolution du CLD et Granby industriel sont en action et tournés vers un virage international pour garantir le succès de nos start-ups et de nos grosses entreprises. Le CA de Granby industriel invite fréquemment les partenaires pour avoir leurs opinions dans notre plan 2017-2021.

 

Je ne peux terminer sans vous parler du plus grand défi à tous, lors des prochaines années, soit celui de l’emploi. La pénurie de main-d’œuvre ne fait que commencer .Notre ville devra être innovante, efficace et attractive, pour faire face à ce défi. Nous sommes déjà en branle et vous avez récemment observé quelques mesures tel le site web et bientôt des télévisions publiques annonçant des emplois pour une large diffusion. La chambre de commerce et d’autres partenaires ont travaillé à élaborer un plan de 39 mesures visant à améliorer la disponibilité de la main-d’œuvre dans la Haute-Yamaska.

 

Énumérer tout ce qui a été réalisé depuis 4 ans serait beaucoup trop long, mais il est indéniable que nous avons été en mesure de faire d’énorme progrès du côté économique.

 

Pour terminer, il est essentiel d’avoir un leader à la tête d’une ville capable de discuter, d’analyser, mais aussi d’aller de l’avant dans des projets complexes ayant pour objectif de stimuler l’économie.

Yves Bélanger, candidat à la mairie de Granby

Voici ma position face à l’entrepreneuriat à Granby.

D’abord, quelques constats :

Entre 2014 et 2016, nous avons perdu 313 emplois industriels à Granby.

Au printemps 2017, nous avions 14 locaux commerciaux vides au centre-ville et de nouveaux commerces ont fermés depuis ou envisagent le faire au cours des prochains mois.

Selon l’Institut de la statistique du Québec, Granby se retrouve au 288e rang au niveau de la vitalité économique loin derrière Bromont en 16e position.

Selon à FCEI qui produit le classement annuel des villes entrepreneuriales, Granby est au 71e rang alors que St-Hyacinthe est au 9e rang.

Les acteurs socioéconomiques font de très bons efforts pour développer notre région mais force est de constater que nous sommes loin du peloton de tête.

Mon but est que Granby devienne le meilleur endroit au Québec pour démarrer une entreprise et la faire croître.

 

Mes solutions :

Dans ce contexte, il est primordial que Granby maintienne son entente avec l’aéroport de Bromont. Pour moi, cet aéroport est un outil de développement économique présentement sous-utilisé.

Nous pouvons faire plus et mieux. Seulement à constater que l’aéroport de Mont-Joli offrira des vols directs de Sunwing vers Punta Cana pendant les mois d’hiver m’indique que tout est possible avec l’aéroport de Bromont.

L’aéroport de Dorval fonctionne à pleine capacité et déverse certains vols locaux et régionaux vers l’aéroport de St-Hubert. Bientôt celui-ci sera aussi saturé et devra faire appel aux petits aéroports locaux comme Bromont pour

répondre à la demande du trafic aérien qui est en constante évolution. Dès mon élection, je m’engage à siéger personnellement au C.A de la RARCE pour les deux premières années de mon mandat et inviter les nouveaux maires (ou mairesses) de Bromont et Cowansville à faire de même. On se doit de donner un signal fort et clair que l’on tient à notre aéroport et que l’on est prêt à le développer.

 

Le projet de rénovation du centre-ville est un dossier majeur, très important. Il est donc nécessaire de prendre le temps de bien le planifier avec les acteurs du milieu et toutes les personnes concernées. Il ne faut pas seulement savoir quelle couleur seront les bancs et où seront installés les supports à vélos.  Je crois qu’il faut d’abord établir une vision commune de notre centre-ville. Constatant que le commerce au détail est en chute et que le commerce électronique est en croissance, nos orientations sont encore plus importantes afin de s’assurer de réanimer notre centre-ville. À mon point de vue, le Marché public, l’animation à l’année longue et la vie culturelle sont des éléments à maintenir et à bonifier afin de rendre notre centre-ville attrayant et vivant. Autre considération : Il faudra aussi s’assurer que les travaux de réfection des infrastructures se fassent sans impacts financiers sur les commerces existants. Une rue fermée pendant 3 mois peut avoir des conséquences dramatiques sur les commerces qui ne sont pas bien accessibles pour la clientèle.

 

Je m’engage également à faire tous les efforts possibles pour consolider notre communauté entrepreneuriale. Fini le travail en silo. Nous devons tous ensemble déterminer une vision commune de notre développement économique

en identifiant nos enjeux ainsi que les solutions à mettre en place. Pour mobiliser le milieu des gens d’affaires, je mettrai sur pied la Table des Audacieux, formée principalement d’industriels, de commerçants et de travailleurs autonomes qui auront pour mandat de déterminer les 5 actions prioritaires à mettre de l’avant pour favoriser le développement de l’entrepreneuriat dans notre ville. Un montant de 500,000$ sera alloué annuellement à la réalisation de ces actions prioritaires. J’ai confiance aux investisseurs, aux développeurs et aux gens d’affaires pour construire le Granby de demain car ce sont eux qui créent des emplois et favorisent une économie dynamique.

 

Je m’engage aussi à simplifier les démarches des gens d’affaires auprès de la ville. Il est non productif de devoir demander plusieurs permis et autorisations et de subir des délais pour agrandir ou rénover un commerce ou une industrie. C’est contre performant.

 

Enfin, je veux que l’on développe l’esprit entrepreneurial chez les jeunes. Nous vivons déjà un déséquilibre démographique avec une population vieillissante. Nous devons encourager nos jeunes à demeurer à Granby, à y développer leurs projets d’affaires et à participer au développement économique de notre ville. Déjà des organismes comme Jeunes Entrepreneurs et le Carrefour Jeunesse Emploi s’activent en se sens. Je veux reconnaître leur travail et les supporter dans leurs projets de développement.

 

En terminant, je vous rappelle que l’entrepreneuriat est une des mes trois cibles dans cette campagne électorale. Il s’agit donc d’une priorité pour moi. Ce qui signifie également prévoir des investissements dans ce secteur d’activités afin de sentir un réel changement et un réel impact sur notre économie locale. Pour y arriver, j’y exercerai un leadership positif, démocratique et rassembleur.